Türkiye Cumhuriyeti

Dakar Büyükelçiliği

Konuşma Metinleri

10. Uluslararası Türk-Afrika Kongresi, 19.11.2015

Monsieur le Ministre SEM le Ministre des Affaires Etrangères,
SE Madame la Ministre de la Promotion des Investissements,
Madame et Monsieur les Présidents de l’Institut Afrique TASAM,
Messieurs, Mesdames les Ambassadeurs,
Chers invités,
Distingués participants,

Tout d’abord je souhaiterai vous transmettre les salutations de mon Ministre des Affaires Etrangères SEM Feridun Sinirlioğlu que je présente ici aujourd’hui.

C’est un grand honneur et un privilège pour moi de pouvoir m’adresser à une audience si intellectuelle. A l’occasion de ce prestigieux évènement, je suis particulièrement contente de constater la croissance de l’intérêt que la communauté internationale a à l’égard de la politique de partenariat africain de la Turquie.

Je souhaite remercier tout d’abord le Ministère des Affaires Etrangères Sénégalais pour leur collaboration dans la réalisation de ce congrès, ainsi que l’UEMOA pour sa coopération et finalement l’Institut Afrique TASAM pour leur organisation. Et, je ne pourrais passer sans le dire merci à TASAM d’avoir choisi Dakar pour organiser ce Congrès.

Par cette occasion, je voudrais saluer la délégation turque y compris les conférenciers invités. Ceci montre notre engagement dans le développement de nos relations avec l’Afrique.

Chers invités,
L’Afrique est une des priorités de la politique étrangère turque et continuera à l’être. Nos liens culturels et historiques avec le continent jouent un rôle déterminant dans le développement de nos relations.

Les contacts du peuple turc avec l’Afrique remontent à des siècles jusqu’au temps de l’Empire Ottoman. C’est avec cette conscience de notre antécédent historique que nous travaillons.

1998 a été la date décisive à laquelle la politique d’ouverture de la Turquie vers l’Afrique a commencé. C’est avec l’annonce de l’Année Afrique en 2005 et l’accession de la Turquie à l’Union Africaine en tant qu’observateur la même année que cet élan s’est accentué. L’Union Africaine en 2008 au 10ème Sommet a déclaré la Turquie un partenaire stratégique.
La « Déclaration d’İstanbul sur le Partenariat Turquie-Afrique : Coopération et Solidarité pour un futur commun » et le « Cadre de Coopération pour le Partenariat Turquie-Afrique » adoptés en 2008 lors du Sommet de Coopération Turquie-Afrique ont constitué les fondements d’une perspective de coopération à longue terme des relations entre la Turquie et l’Afrique. Cette perspective s’est ainsi traduite par la réalisation du deuxième Sommet du Partenariat Turquie-Afrique qui s’est tenu l’année dernière à Malabo et le 3ème sommet sera organisait en 2019 en Turquie.

Depuis, en tant que partenaire stratégique du Continent, les relations de la Turquie avec l’Afrique s’est transformé en un partenariat politico-économique mutuellement renforcé et en une institutionnalisation accompagnée d’une structure durable basée sur une coopération gagnant-gagnant. C’est bien le début d’un processus de coopération solide et viable avec tous les pays africains. Notons que le nombre d’Ambassade turque en Afrique est passée de 12 à 39 et les représentations des pays africains de 10 à 32 dans une période de 5 ans.
Mesdames et Messieurs,

Dans ce contexte, la Turquie poursuit une politique compréhensive et aux multiples facettes en Afrique. Les principes de cette politique peuvent être résumés en ces points:

-Supporter les économies à travers le développement du commerce, des investissements et des aides humanitaires et au développement;

-Jouer un rôle diplomatique dans le règlement pacifique des conflits sur le Continent ;

-Supporter les organisations internationales et régionales sur le Continent pour augmenter le dialogue, la compréhension et la paix dans la région ;

-Participer dans les missions de maintien de la paix dans la région;

Tout ça, en soutenant le principe de : "des solutions africains pour les problèmes africains".

Nous essayons d’être la « voie de l’Afrique » dans les plateformes internationales et régionales, en organisant des conférences internationales telles que la conférence des donateurs pour la Somalie.

L’engagement économique de la Turquie avec les pays subsahariens de l’Afrique est aussi exceptionnel. Le volume des échanges bilatéraux a été multiplié par 10 passants de 750 millions de dollars en 2000 à 8,4 milliards de dollars en 2014. A cet égard les entrepreneurs turcs investissent dans de projets de grande envergure sur le continent. Le montant s’élève à 9 milliards de dollars.

Il va sans dire que ces investissements créent des emplois au niveau local et permettent la consommation de produits locaux et l’exportation des produits finis aux pays tiers.
Sans oublier que la Turkish Airlines est devenu une des compagnies aériennes majeures qui lie le continent au monde entier en desservant 28 pays africains pour 44 destinations.

Chers invités,

La diplomatie humanitaire est une des composantes majeures de la politique étrangère de la Turquie. En tant que membre actif de la communauté des donateurs, la Turquie est totalement consciente des responsabilités globales telles que la lutte contre la pauvreté et la faim, la durabilité environnementale, l’éducation pour tous, réduire la mortalité infantile et les défis dans les zones de conflits etc. L’approche de la Turquie est basée dans la combinaison de l’aide humanitaire et de l’aide au développement avec une approche holistique sans donner la priorité ni à l’un ni à l’autre.

La coopération turque, la TİKA, possède 10 Offices de Programmes en Afrique. Selon les données de l’OCDE le montant de l’aide au développement de la Turquie aux pays subsahariens était que de 300 mille dollars en 2000. Ce montant s’est élevé à presque 200 millions de Dollars en 2013. La Turquie est devenue le 3ème plus grand donateurs mondiales ces deux dernières années.

Sans oublier de mentionner les bourses octroyées aux étudiants africains, qui s’élèvent à 5437 étudiants dans l’enseignement supérieur.

Dans cet esprit, comme vous le savez par la décision prise à l’ONU, la Turquie organisera le « Sommet Humanitaire Mondiale » en 2016 à İstanbul.

Distingués invités,

Je ne saurais terminer mon discours sans parler des relations entre la Turquie et le Sénégal, un pays ami et frère. Notre Ambassade est l’une des plus anciennes en Afrique. Aujourd’hui nos relations avec le Sénégal sont au plus haut niveau. SEM le Président Macky Sall lors de sa visite la semaine dernière en Turquie pour participer au Sommet des Leaders du G20 à Antalya s’est entretenu avec son homologue turc SEM le Président Recep Tayyip Erdoğan et des accords entre les deux pays ont été signés.

La Turquie est le 6ème fournisseur commercial du Sénégal. Nous nous félicitons de l’augmentation ses dernières années du volume du commerce extérieur qui a atteint les 170 millions de Dollars. Nos relations économiques et commerciales ont également une dimension institutionnelle. Le premier Conseil d’Affaires entre la Turquie et le Sénégal a été organisé à İstanbul. Les hommes d’affaires turcs ont beaucoup d’intérêt envers les possibilités d’investissement au Sénégal dans le contexte du Plan Sénégal Emergent. Je souhaite que les relations entre les hommes d’affaires turcs et sénégalais se développent davantage dans l’avenir.

Nos peuples ne manquent pas d’ambition pour mieux se connaitre. Dans cet effort, les institutions turques de la région qui ont leur office au Sénégal jouent un grand rôle. La Turkish Airlines a un vol quotidien entre İstanbul et Dakar. Et depuis Mai 2015 les vols cargo ont été inauguré. La Coopération turque, la TİKA, a plusieurs projets de développement dans tous le Sénégal. J’ai voyagé au début de ce mois au Sud du Sénégal pour l’inauguration de plusieurs projets. Je ne manquerai pas de mentionner que grâce aux travaux de l’Agence de Presse Anadolu le peuple turc a la possibilité de suivre les développements au Sénégal. Le travail réussi de ces institutions turques continuera dans le futur et contribuera aux développements de nos relations.

Au Guinée-Bissau et au Cap Vert ou je suis également accrédité, nous avons les mêmes ambitions et les mêmes objectifs. Et nous travaillons dans ce sens.

Mesdames et Messieurs,

Je pourrais parler pendant des heures mais je suis sûr que nous sommes tous impatients d’écouter les conférenciers présents.

Je voudrais conclure en disant que nous sommes un véritable partenaire du Continent. En conséquence nous définissons la Turquie comme un pays Afro-Eurasien. Nous allons demeurer engagés à être le partenaire des pays africains et à supporter les institutions africaines dans l’accomplissement de leurs objectifs dans les domaines prioritaires qui consolidera l’appropriation africain des questions africains.

Je vous remercie.